Pourquoi recruter une auxiliaire de puériculture en vacation ?

Publié le : 22 novembre 20226 mins de lecture
Vos offres d’emploi d’auxiliaire de puériculture englobent différents profils et structures dans lesquelles vous pouvez exercer. Le niveau d’études demandé diffère d’une annonce à l’autre, de même que les expériences professionnelles exigées. Vous devez également choisir le poste suivant le salaire et le temps de travail : partiel ou à temps plein. Il faut alors connaître le marché de l’emploi afin de trouver les postes adaptés à vos expériences et vos envies. Les offres sélectionnées, il faut, pour candidater, savoir comment fonctionne le recrutement.

Des offres diversifiées à analyser et décrypter

En général, dans vos offres d’emploi d’auxiliaire de puériculture, les chefs de personnel et la Direction des Ressources Humaines souhaitent que vous ayez obtenu le diplôme d’État et que vous possédiez le niveau d’études BEP ou Baccalauréat. Pour la plupart des postes, il est préférable d’avoir une expérience d’au moins 3 mois dans le même type de service.

Concernant certaines annonces, les missions consistent surtout à offrir un accueil de qualité aux parents et enfants. Grâce à un travail d’équipe, l’auxiliaire de puériculture qui occupe ce type de poste doit mener des projets établis par les éducateurs en plus de ses tâches habituelles. Ces dernières concernent la garantie d’une bonne hygiène corporelle et alimentaire des enfants, mais aussi la mise en œuvre d’activités d’éveil. Concernant certaines offres d’emploi, il vous est demandé de proposer les jeux et animations. D’autres soulignent l’importance de veiller à la sécurité des jeunes enfants et de communiquer avec les parents. Dans certaines structures, vous devez mener à bien des tâches d’entretien du matériel et des locaux autant que diagnostiquer les problèmes cliniques des jeunes enfants.

L’auxiliaire de puériculture et ses différentes fonctions

En tant qu’auxiliaire de puériculture, vous pouvez intégrer par exemple les services maternité ou pédiatrie d’un centre hospitalier ou bien d’une clinique. Vous secondez alors les infirmières en puériculture ou les sages-femmes et préparez les parents dans les tâches à exercer auprès du nouveau-né. Avec les enfants hospitalisés ou en IME, vous les réconfortez et leur proposez des activités autant que vous les aidez dans leur toilette quotidienne et la prise de repas. Vous apportez également les soins recommandés par les médecins et infirmiers. En PMI, vous exercez également le suivi des jeunes patients et de leurs dossiers par un contrôle journalier.

L’auxiliaire de puériculture peut également effectuer ses missions dans une crèche, une halte-garderie, une pouponnière ou même un foyer mère/enfants. Dans ces services d’accueil de jeunes enfants, vous êtes chargé également de l’accompagnement à l’hygiène corporelle et alimentaire, à l’examen de leur croissance. Mais vous assistez surtout le personnel dans leur rôle d’éducateur. Vous mettez en place des activités d’éveil à la motricité et aux sens. Vous conseillez également les parents pour la prise de biberons par exemple, et pour l’éducation en général. Dans tous les domaines d’exercice, vous devez observer les anomalies psychomotrices, psychologiques, ainsi que les dérèglements alimentaires.

Durant la formation pour obtenir le diplôme d’État, les différentes techniques de soin sont abordées, mais aussi le matériel nécessaire au bon exercice des tâches, les différentes maladies, symptômes et traitements. De nombreux protocoles sont à connaître afin d’éviter la propagation de bactéries et afin de garantir la sécurité des bébés. Il faudra savoir gérer également tout type d’accident ou de maladie.

Les postes d’auxiliaire de puériculture et le marché de l’emploi

Avant toute recherche d’emploi et de candidature, même si votre formation est complète, que vous avez obtenu votre diplôme, vous devez vous renseigner sur le marché de l’emploi et ses exigences. Aujourd’hui, un réseau d’amis, de collègues ou de professionnels demeure le meilleur moyen d’avancer et de décrocher des entretiens d’embauche. En plus d’utiliser les différents moyens de découvrir les annonces, discuter de ses recherches dans son entourage personnel reste un moyen efficace de trouver un emploi. Les réseaux sociaux peuvent également servir de tremplin vers un poste d’auxiliaire de puériculture. Certains comme LinkedIn ou Viadeo sont spécialisés dans la vie professionnelle.

Comment vous assurer un recrutement rapide ?

Afin de faciliter votre recrutement en milieu hospitalier ou centre d’accueil, il vous faut rédiger de manière très rigoureuse les documents demandés sur vos offres d’emploi d’auxiliaire de puériculture. Vous pouvez faire appel à des professionnels pour concevoir votre lettre de motivation ou votre CV. Un consultant en recrutement peut vous accompagner dans vos recherches. Lors de l’entretien d’embauche, il faudra soigner sa présentation et montrer que vous êtes une personne en qui l’on peut avoir confiance pour l’accueil et le soin des enfants malades, handicapés ou en pleine santé. Il est nécessaire de modifier les documents utiles au recrutement suivant les offres édictées et les missions à réaliser. Il suffit de lire attentivement les prérogatives et d’effectuer quelques recherches sur la structure qui est susceptible de vous embaucher. Le mieux reste à détailler vos objectifs qui correspondent à vos compétences, expériences et votre projet professionnel. Pour trouver l’offre d’emploi, vous devez diversifier votre méthode de recherche grâce aux sites spécialisés, aux agences pour l’emploi, aux réseaux sociaux… Enfin, la préparation à l’entretien reste une étape importante.

Plan du site